HISTOIRE DE LIEUX

Premier d’une série (sur commande ) sur les « histoires de lieux ».
Images-reliques, souvenirs d’une maison où l’on a passé son enfance, des vacances, d’un endroit ou l’on a vécu, où l’on vit… Tout à la fois capture d’un espace, d’un paysage, d’un climat, de couleurs, et du récit intime et poétique que l’on m’en offre.

Dessin, LR, coll.privée, 2020 

1 / 4
2 / 4
3 / 4
4 / 4

ABEL

Dessin évolutif imaginé pour les affiches des Soirées Abel #1 à #7.
Abel est né début 2015, de l’association entre deux entités curieuses et amoureuses de musique : Le Pop-Up du Label - salle ouverte à toutes les nouvelles scènes musicales - et d'Alias - producteur de concerts -, qui ont souhaité se réunir pour donner rendez-vous, une fois par mois, à public et professionnels, amateurs de nouveaux sons

Dessin pour affiche, Allias Production/pop up du Label, 2015

1 / 4
2 / 4
3 / 4
4 / 4

LE JEU DE L’OIE

Ce livre est inspiré du traditionnel jeu de l’oie dont le parcours cases par cases symbolise les grandes étapes de la vie. Trente-trois tableaux illustrent le voyage initiatique de deux enfants, de la maison jusqu’à la mer. À chaque étapes correspond une étape à franchir ou met en situation un sentiment. Le livre se dessine à la manière des « tableaux d’éloquence », planches dont on se servait dans les écoles pour apprendre aux enfants l’Histoire mais aussi tout simplement la vie quotidienne. « partir à l’aventure, traverser une forêt, braver les dangers, choisir son chemin, avancer de 3 cases, se perdre, se retrouver, toujours plus loin ? »

Livre, Autrement Jeunesse, 2013, 36,5 × 25,5 cm, 68 pages, reliure laporello recto/verso

1 / 2
2 / 2

TROISGROS

Extrait du livre «Permis de faire», Patrick Bouchain, édité par la Cité de l’architecture & du patrimoine :

«Je vais tâcher de vous expliquer comment je suis parvenu à réaliser une architecture sans plans, en vous contant mon expérience la plus récente et peut-être la plus inattendue. Alors que j'étais invité à parler sur France Inter, je fus contacté à l'issue de l'émission par un auditeur qui s’avéra être le chef cuisinier Michel Troisgros. Plus tard, désireux de déménager son grand restaurant de Roanne, il me sollicita pour m’occuper de la réalisation du nouvel établissement. Je n’ai jamais eu l'envie de faire un restaurant trois-étoiles mais comme je considérai qu’il était capable de mener son projet lui-même, j’acceptai de l’accompagner. En réalité, je lui proposai de retourner la commande en faisant ensemble un récit que nous allions par la suite raconter à d’autres. Quelque temps plus tard, je rencontrai par hasard une jeune illustratrice, Marie Saarbach, et décidai de lui conter cette histoire. Elle accepta de l’illustrer, et je décidai que si son dessin parvenait à contenir tout le récit, il constituerait le « programme ». C’est elle qui présenta son dessin à Marie-Pierre et Michel Troisgros. D'abord surpris, ils finirent par comprendre qu’il s'agissait bien là du projet. Les esquisses que nous avons réalisées par la suite n’ont jamais servi que d'accompagnement, destinées à des ajustements techniques. Ainsi nous avions, pour porter tout le projet, une seule et unique illustration. Cette image, susceptible d’être compréhensible par tous — ingénieurs, entrepreneurs, ouvriers —, n'exprimait pas la réalité mais racontait une histoire qui contenait le sens du projet.»

Dessin, Troisgros, sur l’invitation de Patrick Bouchain, Ouches, 2015, photographie © GP

1 / 2
2 / 2
1 / 3
2 / 3
3 / 3

LE VENT SE LÈVE

Un arbre, un ciel, une maison, un chien, un cerf-volant, un enfant… Tout semble bien calme, le soleil brille, l'enfant joue… Et puis voilà que le vent se lève, léger d'abord puis de plus en plus violent. La tempête arrive, l'orage gronde, le paysage change avec le temps. Mais dans chaque page, dans ce paysage bousculé, il est des éléments immuables à chercher, à retrouver, des éléments rassurants qui restent là malgré le temps. Après la tempête, le calme revient, et un arc-en-ciel s'élève comme pour mieux recolorer tout ce que la pluie a lavé.

Livre, Seuil Jeunesse, 2018, 25,5 × 21 cm, 32 pages

1 / 4
2 / 4
3 / 4
4 / 4

GOUTAL

Petites peintures d’ambiance imaginée pour  la Maison Goutal, « Conteur de Parfums »

« Nos Parfums s’inspirent d’un mélange de poésie et de nature, de végétal et de culture. Chacun conte un récit, dont on peut faire l’expérience sur la peau. » Annick Goutal

Direction artistique: Maison Tsay pour @goutalparis
Instagram, 2019

1 / 4
2 / 4
3 / 4
4 / 4

CATALOGUE DE L’ESPACE 

Livre jeunesse ? Catalogue d’anticipation interstellaire ? Le catalogue de l’espace est un ovni livresque imaginé à plusieurs autour de mes dessins. L’objet reprend les codes du catalogue de vente par correspondance avec son index d’objets, de prix et son bordereau de commande. « Voyageur galactique, biologiste cosmique, soldat stellaire, retrouvez dans ce catalogue tous les articles que vous avez plébiscités durant ces deux derniers siècles : gants génie-réparateurs, short de bain d’espace, perruque à mémoire, pistolanyseur, lasso galactique, frégate spatiale… Partez sans crainte explorer les profondeurs de l’espace! Livraison express partout dans l’univers connu, inconnu et même au-delà. »

Livre, Giboulées Gallimard jeunesse, 2013, Livre, 20,5 × 27 cm, 96 pages, relié, conception graphique. Illustration : Marie Saarbach, couleur : Clément Paurd, texte : Mathieu Lefevre, graphisme : Clémence Michon.

1 / 6
2 / 6
3 / 6
4 / 6
5 / 6
6 / 6
1 / 3
2 / 3
3 / 3

FACTORY ART+TECHNOLOGY

D’après le Catalogue de l’espace, Djeco édite pour sa collection Factory,  3 tableaux de vaisseaux à illuminer. L’enfant applique un adhésif conducteur sur les bases illustrées pour dessiner les circuits électriques. Les tableaux deviennent alors interactifs grâce à d'ingénieux systèmes d’interrupteurs. La collection Factory de Djeco propose d'appréhender la technologie au travers des loisirs créatifs. Avec des kits accessibles et amusants, les enfants bricolent et expérimentent sans s'enliser dans les termes techniques. Le coffret contient un ruban d'adhésif conducteur, 3 piles plates, 12 leds, 3 tableaux, 2 planches de stickers, 6 décorations plastifiées et une notice illustré, le tout rangé dans une boite à tiroir.

Jeu, DJECO, 2019

CHANGEMENT DE PROPRIÉTAIRE

Le MuCEM invite au CCR (Centre de Conservation et de Ressources) des commissaires extérieurs à porter un regard neuf sur les collections du musée. En 2014, Patrick Bouchain, architecte expérimentateur, propose une exposition qui se découvre à la manière d’un conte. L’histoire de l’ourson Michka , sert de fil conducteur au parcours d’objets choisis dans les collections. Mes dessins, reproduits en grand format forment la scénographie du projet.

Exposition, Mucem, Centre de conservation et de ressources, 2014, 240 × 110 cm. Commissaire : Patrick Bouchain, coordination de la programmation des expositions du CCR : Émilie Girard et Jean-Roch Bouiller, production de l’exposition : Sylvia Amar et Yamina El-Djoudi, responsable des éditions et du suivi éditorial : Laure Lane.